Return to site

Damien Cavaillès, WeLoveDevs : « Pour attirer les bons candidats, il faut mettre en avant ses valeurs différenciantes »

Table ronde - Monster Startup Golf Cup Lille

· Soft skills,Lille,Recrutement,Startup,FrenchTech

Damien Cavaillès est fondateur de WeLoveDevs, un site web et un média pour les développeurs qui cherchent une entreprise où ils seront heureux. Lors de notre table ronde à Lille, il est revenu sur l’importance des valeurs de l’entreprise dans le processus de recrutement.

Il n’est pas rare que les entreprises qui recrutent aient l’impression de perdre leur temps à rencontrer des candidats. Elles pensent ne pas être convaincantes parce que peu de candidats avancent dans le processus de recrutement.

- Souvent, ces sociétés ne sont pas clivantes dans la communication sur leur culture d'entreprise. - Damien Cavaillès, fondateur de WeLoveDevs.

"Ces sociétés essaient de plaire au maximum de candidats alors qu'en pratique il n’y a peut-être que 10 % qui correspondent au poste. Il vaut mieux faire ressortir les différences pour faire venir directement ces 10 %.Notre rôle souvent c’est de dire : vous n'êtes pas là pour plaire à tout le monde mais pour être transparents sur vos valeurs. C’est ainsi que vous attirerez les gens qui vous ressemblent".

Damien Cavaillès (à droite). Crédit photo : welovedevs.com

Même s’il s’agit de postes techniques, il est indispensable que les entreprises qui recrutent, mettent en avant leurs côtés différenciants. D’autant plus qu’au sein d’une même entreprise, un développeur peut se trouver différents environnements. Par exemple, cela peut être une activité orientée R&D, du conseil et la digitalisation ou plus spécialement l’édition d’un logiciel.

- L’un de nos clients a une forte dimension recherche opérationnelle dans un environnement temps réel (gestion de flotte en ville). Cela ne convient pas à tout le monde parce que c’est exigeant voir stressant. Nous lui avons donc conseillé de mettre ce côté en avant pour attirer de bons candidats, - Damien Cavaillès.

Évaluer la distance entre le candidat et le poste lors du recrutement

Dans ses propres recrutements et lors de l’accompagnement de ses clients, WeLoveDevs utilise la matrice de Geoff Smart qui contient la mission, les objectifs et les aptitudes attendus du candidat. Ainsi, les recruteurs arrivent à l’entretien avec des attentes bien définies que ce soit par rapport aux compétences ou les soft skills du futur(e) employé(e).

- Le but de cette grille n’est pas d’évaluer les candidats, mais la distance entre les candidats et le poste. Cela permet de répondre de manière très pragmatique pourquoi l’on préfère le candidat A au candidat B. Et l’on peut faire cela dès la première embauche et également pour les postes de stagiaires, - fondateur de WeLoveDevs.

Damien Cavaillès (deuxième en partant de la gauche) lors de la table ronde de la Monster Startup Golf Cup Lille.

Par exemple, un commercial grand compte doit être capable de garder le rapport avec le prospect pendant plus de 12 mois. On attendra donc du stoïcisme et de la persévérance mais aussi de la rigueur et de l’organisation pour s’y retrouver au milieu d’une quinzaine d’interlocuteurs après 10 mois d’avant-vente. Alors qu’une commercial “PME” devra faire preuve de réactivité, rappeler un prospect sous 24h, et faire le même pitch une cinquantaine de fois dans la semaine sans se lasser.

Cette approche pragmatique permet aussi de limiter les biais de recrutements. En l'occurrence, les candidats qui font preuve d’éloquence ont tendance à se distinguer lors des entretiens pour des postes de commerciaux, alors qu’en pratique c’est un biais du recruteur et cela peut, de facto, être une discrimination sociale. Un candidat s’exprimant différemment peut être très compétent et améliorer son éloquence avec une dizaine d’heure de coaching en prise de parole.

Reconnaître les soft skills de ses collaborateurs

En revanche, il ne suffit pas de seulement recruter en tenant compte des valeurs et de la manière d’être du candidat. Il s’agit aussi de reconnaître ses collaborateurs grâce aux pratiques de management en place.

- En tant que dirigeant, je peux dire que le management me prend 10 à 15 heures par mois. Je le fais avec sérieux et application, je connais chacun de mes collaborateurs dans leurs soft skills et leur progression vis à vis de leurs objectifs personnels, - Damien Cavaillès.

Chaque collaborateur de WeLoveDevs a des objectifs personnels différents, mais il prend le temps de les formaliser. Ainsi, il peut les communiquer ouvertement au reste de l’équipe. “Cela peut être une compétence dure, la progression sur un soft skill ou encore un objectif personnel. Un de nos développeurs a ainsi exprimé comme objectif “Devenir un bon papa” parce qu’une première naissance était prévue pour l’année !”

Une erreur très récurrente dans des petites entreprises c’est de résumer la culture d’entreprise à la personnalité de ses fondateurs. « Pour ma part, je suis persuadé que mon entreprise me survivra. Elle continuera à avoir des clients, des investisseurs, des collaborateurs. C’est une des raisons pour laquelle l’on ne peut pas résumer l’entreprise à ses fondateurs », - Damien Cavaillès.

WeLoveDevs a formalisé sa propre culture d’entreprise avec la participation de ses collaborateurs sous la forme d’une charte. Chaque collaborateur a pu exprimer sa perceptions des convictions que le groupe partage, les éléments qu’il valorise, les pratiques de travail auxquelles ils adhèrent tous. Cet ensemble caractérise l’entreprise et la rend unique. Le document rassemble une dizaine de propositions simples comme par exemple “Il est acquis que chaque collaborateur incarne une expertise, une compétence, apporte une contribution indispensable au résultat, que ce soit un sénior ou un stagiaire”.

Cette charte est présentée très tôt en entretien et permet au candidat de se confronter à celle-ci. Soit cela lui donne envie de s’impliquer dans le processus pour nous rejoindre, soit cela ne lui plait pas du tout.

- Nous sommes capables de présenter nos valeurs à l’entretien avec le candidat. Par la suite, cela nous permet de voir si les collaborateurs vont dans le bon sens ou s’ils s’en éloignent, - fondateur de WeLoveDevs.

Ne manquez pas la Monster Startup Golf Cup Bordeaux

Grâce à son partenaire majeur, le CIC Pitch Challenge offre des dispositifs d'accompagnement intéressants aux gagnants de nos concours de pitchs. Par ailleurs, c'est une une belle opportunité de présenter votre projet devant le jury composé d'acteurs majeurs de l’innovation de votre région (CIC, BPI France, Moovjee, Monster, ...), ainsi que des investisseurs présents parmi le public.

Inscrivez-vous à la prochaine édition de la Monster Startup Golf Cup 2019 (Bordeaux) :

N'hésitez pas à vous récompenser après votre effort en passant de bons moments d'échanges et de détente sur le parcours ou le temps des initiations; échangez avec d'autres startups et les spécialistes de recrutement pour anticiper cette problématique; restez déjeuner ou faites un afterwork sur le golf ...

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK